Volume XII:1 January - June 2022
Frère Daniel et un moine bouddhiste au Village des Pruniers
Frère Daniel et un moine bouddhiste au Village des Pruniers
 
 
Thich Nhat Hahn et le DIM français
 

Thich Nhat Hanh, un grand maître spirituel du vingtième siècle vient de s’éteindre au Vietnam.

La France fut longtemps (36 ans) son lieu de résidence, dans le « Village des Pruniers » en Dordogne, où sa nombreuse communauté monastique de moines et de moniales a plusieurs reçu des sessions du DIM. En 2001 et 2014, ce bouddhisme zen vietnamien transplanté dans les douces collines de Dordogne offre le visage riant d’une centaine de moines et moniales, asiatiques pour la plupart, parfois très jeunes, appliqués à vivre « la pleine conscience » pour rejoindre la « nature du Bouddha », cœur de toute existence. Des cloches de rappel aux rituels des repas, en passant par les processions par rang de profession, bien des usages consonaient avec des  pratiques connues des moines catholiques. La découverte réciproque se muait très vite en reconnaissance et ouvrait, parfois au delà des mots, un espace de dialogue qui se révèle infiniment fécond.

Moines et moniales du « Village des pruniers » ont régulièrement rejoint les rencontres interreligieuses organisées par le DIM, à l’ashram du Centre Védentique de Gretz près de Paris, à la Sainte Baume en Provence, et plusieurs autres lieux. Le « Village des Pruniers » a accueilli aussi à titre individuel des bénédictins de plusieurs monastères pour des séjours.

Thich Nhat Hanh, parfois présent lors de ces rencontres, restait d’une extrême discrétion. Il déléguait à ses disciples l’initiative de la transmission de ses enseignements, très centrés sur la pleine conscience, assez curieusement dépouillés de tout l’habillage doctrinal et culturel bouddhiste. Ce « moyen habile » a permis à de nombreux occidentaux d’accéder à une pratique « facile » à retranscrire dans leur quotidien. Le Village reçoit jusqu’à mille personnes simultanément dans les sessions d’été.

Les membres du DIM se sont associés par la prière et par des pétitions contre les persécutions de 2009 de leur fondation monastique au Vietnam.  

Priant pour le repos du maître, nous espérons que ses communautés de disciples sauront poursuivre l’enseignement de leur fondateur, et prolonger en son absence l’inspiration de l’unité de cœur qu’il a su leur transmettre. 

 
[Remaniement d'un texte d'un auteur inconnu]
 
 
 
 
Home | DIMMID Introduction | DILATATO CORDE
Current issue
Numéro actuel
| DILATATO CORDE
Previous issues
Numéros précédents
| About/Au sujet de
DILATATO CORDE
| News Archive | Abhishiktananda | Monastic/Muslim Dialogue | Links / Liens | Photos | Videos | Contact | Site Map
Powered by Catalis